top of page

Rust Roest Kollectif.

 

Un  nom incompréhensible, mais sémantiquement fondamental: « le repos, ça rouille » (rust roest, en flamand). Le besoin de créer, de dire, pour continuer à chercher sa place avec curiosité - et ne pas rester dans l'immobile. 

 

Au fil des ans, le RRK a collaboré avec diverses institutions - ateliers de théâtre dans les écoles, voix-off pour le Centre Dürrenmatt à Neuchâtel - mais son activité principale reste la création théâtrale, avec quatre créations à son actif: Le fils qui..., Thierry, ou la solitude circulaire de mon coeur, I am not what I am et Le vicomte pourfenduIl prépare actuellement un projet musical prévu pour l'été 2024 intitulé dispersés, d'après des poèmes de Jack Kerouac.

bottom of page