I AM NOT WHAT I AM

d'après Othello, de W. Shakespeare

29 nov-1er déc 2019: TPR, La Chaux-de-Fonds

5-7 déc 2019: Théâtre La Grange de Dorigny-UNIL

11-18 déc 2019: Théâtre du Loup, Genève

Conception & mise en scène: Sandro De Feo

Avec: Alain Borek, Sandro De Feo, Marie Ripoll

Musique & jeu: Psycho Weazel

Soutien à la mise en scène: Baptiste Coustenoble

Scénographie: Yannick Soller

Lumière: Amandine Baldi

Costumes: Gloria Chappuis

Conseils préparation physique et voix-off: Juliette Vernerey

Soutien à la dramaturgie: Margaret Tudeau-Clayton

Appui logistique: Laurence Maître

Photographies: Audrey Bersier

Graphisme: Chloé Donzé

Production: Rust Roest Kollectif

Production déléguée: TPR — Centre neuchâtelois des arts vivants,
La Chaux-de-Fonds

Coproduction: Théâtre La Grange de Dorigny-UNIL,

Théâtre du Loup, Genève

 

Soutiens:
Loterie Romande Neuchâtel, Canton de Neuchâtel, Fondation culturelle

BCN, Fondation du Casino de Neuchâtel, Jürg George BürkiStiftung.

Ville de Neuchâtel

Dossier de production disponible sur demande

Les mots sont parfois comme des uppercuts. Ils heurtent et peuvent blesser les consciences. A l’ère des fake news et du harcèlement cybernétique, le Rust Roest Kollectif ramène Shakespeare dans notre réalité : la langue devient coup de poing et nous touche par son animalité.

Dans les vestiaires d’une salle de boxe, Othello, Desdémone et Iago déroulent un cauchemar qui engloutit les personnages en une seule nuit. Othello est un boxeur promis à un brillant avenir, marié à Desdémone, son soutien indéfectible. Iago, l’intendant de salle, est également le fidèle entraîneur d’Othello. Mais il se voit délogé de son poste lorsqu’Othello lui préfère un nouveau bras droit : Cassio. Blessé dans son orgueil, Iago recourt à la suspicion pour discréditer son rival. Cassio a certes des relations intéressantes mais ne possède pas de véritable expérience du terrain. S’enclenche alors un implacable engrenage où les mots, parfois menteurs, parfois manipulateurs, suggèrent, orientent, désorientent.

Dans cette version surprenante d’Othello pour trois interprètes, le Rust Roest Kollectif interroge avec ludisme la puissance du verbe et la construction de l’ego, le tout pulsé par les sonorités « live » du combo électro neuchâtelois Psycho Weazel.

  • Facebook - Black Circle
  • Google+ - Black Circle